fév 3

Attaque de train à Marseille, un sentiment d’impunité et de toute puissance difficile à accepter.

Essai de Catherine Merveilleux

Essai de Catherine Merveilleux

Une dizaine d’adolescents ont pris d’assaut un train à Marseille.

Ces derniers ont imaginé pouvoir agir en toute impunité.

Comment pouvaient-ils penser pouvoir se retrouver sur une voie de chemin de fer, allumer des torches à flammes, arrêter un train, attaquer le train et filmer la scène sans ensuite être inquiétés par la Police ?

Ce sentiment de toute puissance conjugué à un phénomène de groupe crée un réel sentiment d’impunité aux auteurs de ce types de faits.

Ce phénomène a été parfaitement décrit dans l’essai de Catherine MERVEILLEUX, les Barbaresques et est particulièrement inquiétant.

Parallèlement, savoir que des jeunes gens peuvent agir de la sorte en plein jour est particulièrement angoissant.

Notre société est malade, il convient de lui administrer un remède de cheval.

Benjamin AYOUN – Avocat au Barreau de Marseille

http://www.amazon.fr/Les-Barbaresques-Catherine-Merveilleux/dp/1291268081

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire